PORTRAIT DE LOUISA AJAYI, JOUEUSE EN ÉQUIPE DE FRANCE DE FLAG FOOTBALL

18 Mai 2022 | Flag

Initialement prévus en juillet 2021, les onzième World Games auront lieu cette année, du 7 au 17 juillet, à Birmingham en Alabama (USA). Pour la première fois de l’Histoire, le Flag Football fera son entrée dans l’antichambre des Jeux Olympiques et la Fédération Française de Football Américain est fière d’être représentée par ses deux Équipes de France féminine et masculine.

Afin de vous faire patienter jusqu’au coup d’envoi des premiers matchs au légendaire Legion Field Stadium de Birmingham, nous allons vous proposer une série de portraits afin de vous faire découvrir les champion.nes qui iront défendre les couleurs tricolores cet été.

Et c’est Louisa Ajayi, joueuse au club des Molosses d’Asnière-sur-Seine, qui sera la première à répondre à nos questions.

Salut Louisa, merci de prendre du temps pour nous répondre. La première chose que l’on aimerait savoir c’est comment as-tu découvert le Flag Football ?

“Bonjour, merci à vous je suis ravie d’être avec vous. Je suis arrivée au Flag un peu par hasard mais la chose est sûre c’est que je ne le regrette pas. Toute jeune, je jouais au basket. Quand mon club a fermé, je n’ai pas su trouver un nouvel endroit qui me plaisait pour continuer. Alors je me suis mise à chercher autre chose et j’ai découvert l’univers du sport américain en regardant la série “Friday Night Lights” ! Au bout de quelques épisodes, j’ai tout de suite cherché un club proche de chez moi ! Et ce fut à Asnières. J’ai commencé le Football Américain en 2015. Et un jour le club avait besoin d’une femme pour compléter une équipe sur un match d’exhibition. C’est à ce moment que les RedLips sont nées et je ne l’ai plus jamais quitté le Flag Football !”

Peux-tu nous rappeler ton parcours en équipe de France de Flag Football et nous dire ce que représente cette quatrième selection ?

“Je me souviens de ma première sélection : c’était à Miami en 2016 pour les championnats du Monde. Et puis il m’aura fallu attendre trois longues années et la relance du programme Flag de haut-niveau par la FFFA pour retrouver le maillot Bleu. Deux compétitions à Jérusalem (ndlr : Championnats d’Europe 2019 et Championnats du Monde 2021) plus tard, me voilà prête à représenter mon pays aux World Games

Je suis très excitée à l’idée de rencontrer une fois de plus, la “crème de la crème” de notre sport ! Cet été, je sais que nous allons affronter meilleures et ça, moi, ça me stimule énormément.”

Louisa Ajayi – Championnat du Monde 2021 à Jérusalem

Que signifie pour toi la présence du Flag Football aux “Worlds Games 2022” ?

“C’est une superbe évolution pour notre discipline. Cette compétition va encore faire croître la visibilité de notre sport et nous ne pouvions pas espérer meilleure scène que ce stade historique à Birmingham. Et puis, il y a ce rêve olympique, cette potentielle entrée aux Jeux en 2028 à Los Angeles… Faire partie de tout ce processus est incroyable !”

Quel est ton état d’esprit à quelques mois de la compétition ?

“C’est une très belle opportunité et je me sens déterminée. J’ai envie de tout donner pour représenter au mieux la France ! Toutes ces années de jeu ont payé et m’ont permis d’obtenir une place maintenant solide (ndlr : quatrième sélection à la suite) en Équipe de France. Je suis très fière. J’ai d’ailleurs une grosse pensée pour mon club des Molosses, mon équipe féminine des RedLips, pour mon coach Nicolas Sevrin et pour le comité départemental du 92. 

Je terminerai par dire que tout ça n’aurait aucun sens sans mes coéquipières de l’Équipe de France. C’est ce collectif qui nous amène jusqu’aux World Games. C’est notre boulot, notre mission que de défendre nos couleurs et d’aller battre nos adversaires !”

Share This