PREVIEW DU 26EME CASQUE DE DIAMANT !

4 Juil 2022 | Championnat Elite

On ne pouvait guère rêver mieux pour l’affiche du 26ème Casque de Diamant, avec un choc entre le Flash et les Black Panthers. D’un côté, nous avons l’équipe la plus titrée de l’histoire du championnat de France. De l’autre, nous avons le champion en titre, qui aura en plus le plaisir de jouer à domicile.

Présentation d’une finale qui s’annonce passionnante, avec un retour sur la saison, les duels à suivre, et les clés de la rencontre.

Photo : Anna Shnaider

Où, quand et comment suivre la finale ?

  • Samedi 9 juillet
  • Coup d’envoi à 18h
  • Stade Moynat (Thonon les Bains)

Direction Thonon pour ce 26ème Casque de Diamant, avec un Stade Moynat qui sera surement bouillant pour soutenir les Black Panthers. Le stade sera ouvert dès 15h30 pour profiter d’animations et de food trucks notamment. Un concert précédera la rencontre, dont le coup d’envoi est prévu pour 18h.

Si vous voulez suivre cette finale à la TV, ça se passe sur Sport en France, une chaîné disponible sur internet et sur toutes les box. Rendez-vous ici pour avoir toutes les informations.

Précédemment dans la saison

Saison régulière

Véritable institution du championnat de France Elite, le Flash était annoncé comme favori pour cette saison 2022. Et autant dire qu’ils ont validé ce statut rapidement, avec une entrée en matière tonitruante. La Courneuve a ainsi infligé un cinglant 35-0 aux Black Panthers lors du match d’ouverture. Une domination qui s’est confirmée, puisque le club du 93 a remporté ses 9 premiers matchs de saison régulière, avec des écarts importants à chaque match et plus de 40 points marqués en moyenne. Mais la machine s’est un peu enrayée sur la fin de saison, avec 2 défaites coup sur coup, la première en coupe d’Europe et une élimination en demi-finale de CEFL, puis un premier revers en championnat face à Thonon lors de la dernière journée.

Du côté des Black Panthers, c’est l’inverse, avec un départ poussif, et donc cette lourde défaite en ouverture contre le Flash, suivie d’une victoire très étriquée face aux Cougars (28-27). Mais une fois les ajustements faits et le rythme trouvé, cette équipe s’est montrée presque inarrêtable. Thonon a ainsi remporté ses 9 derniers matchs de saison régulière, mettant au passage fin à l’invincibilité de La Courneuve.

Playoffs

La bonne forme des Black Panthers s’est confirmé lors du 1er tour des playoffs, avec un match de wild-card maitrisé et une victoire facile 41-0 face aux Ours. Pendant ce temps-là, le Flash profitait d’une semaine de repos, gagnée grâce à la 1ère place dans la division Nord.

En demi-finale, La Courneuve a retrouvé une équipe bien connue dans la division Nord : les Cougars. Lors des deux confrontations de saison régulière, il n’y avait pas eu photo, avec des victoires de plus de 20 points d’écart pour le Flash et plus de 40 points marqués à chaque fois. Un scénario qui s’est répété sur la demi-finale. Comme souvent, La Courneuve a imposé son rythme d’entrée, en marquant les premiers points du match. Ensuite, Saint-Ouen a montré de belles choses, avec plusieurs incursions profondes dans le camp adverse, mais les 5 interceptions dans l’en-but ont fait très mal, et derrière, le Flash a su capitaliser avec une attaque équilibrée et efficace pour les punir.

Photo : Jen’s Lens

Les Black Panthers étaient eux en déplacement à Marseille, pour un choc face à des Blue Stars qui arrivaient invaincus. En effet, l’équipe marseillaise a vécu une saison régulière très tranquille, avec 10 victoires en 10 matchs. Le premier gros test arrivait ainsi en playoffs, et face à un très gros morceau. Et cette demi-finale a tenu ses promesses, avec notamment un scénario asse fou. Les Blue Stars ont frappé en premier, mais grâce à de très bons ajustements offensifs dans le 2ème quart-temps, les Black Panthers ont réussi à inverser la tendance et à faire un petit break. Mais Marseille a bien réagi avant la mi-temps pour réduire l’écart, et la dynamique s’est confirmée avec une deuxième partie de match dominée. Les Blue Stars sont ainsi revenus et repassés devant, mais ils ont laissé des points en route avec des opportunités manquées. Et cela a permis à Thonon de reprendre la main en fin de match grâce à un très beau dernier drive. Ensuite la défense a tenu et Marseille a décidé de ne pas tenter un potentiel field-goal gagnant…

Résultats des matchs

JournéeFlash de La Courneuve (9-1)Black Panthers de Thonon (9-1)
J1Flash 35 – Black Panthers 0Flash 35 – Black Panthers 0
J2Molosses 6 – Flash 40Cougars 27 – Black Panthers 28
J3Spartiates 0 – Flash 63Black Panthers 53 – Vikings 0
J4Flash 44 – Cougars 20Spartiates 21 – Black Panthers 42
J5Vikings 16 – Flash 45Black Panthers 21 – Molosses 6
J6Flash 49 – Molosses 7Black Panthers 35 – Cougars 14
J7Flash 86 – Vikings 0Molosses 15 – Black Panthers 34
J8Cougars 21 – Flash 41Black Panthers 42 – Spartiates 0
J9Flash 23 – Spartiates 0Vikings 7 – Black Panthers 34
J10Black Panthers 38 – Flash 21Black Panthers 38 – Flash 21
Playoffs – Wild Card Black Panthers 41 – Ours 0
Playoffs – Demi-finaleFlash 34 – Cougars 2Blue Stars 27 – Black Panthers 28

Les clés de la finale

Le jeu au sol des Black Panthers

Le succès des Black Panthers de Larry Legault est souvent passé par une attaque efficace au sol, et cette identité est toujours bien encrée. En espérant qu’Akiva Wedge soit à 100% – le RB américain est sorti sur blessure pendant la demi-finale – Thonon possède un excellent duo (avec Nicolas Khandar), qui est capable de faire mal à la défense de La Courneuve. Et ce n’est pas une mission facile, car la ligne défensive du Flash est surement la plus solide du championnat.

Un jeu au sol performant permettra aux Black Panthers d’ouvrir l’espace aérien pour Brett Hunchak, qui excelle sur le jeu court et intermédiaire. Et il l’a montré pendant la saison, il est très propre (0 interception) lorsqu’il est dans le confort. L’objectif pour Thonon est donc de ne pas mettre trop de responsabilités sur leur quarterback.

La Courneuve et le rythme du match

Ce scénario s’est répété toute la saison, le Flash marque souvent en premier et assez rapidement dans le match. Cela leur permet ensuite de gérer le tempo de la rencontre, et d’avoir une sorte d’effet boule de neige au niveau du score. Il n’a donc pas été rare de voir La Courneuve mener de 2 ou 3 touchdowns à l’issue du 1er quart-temps, rendant un comeback de l’équipe adverse trop compliqué.

Si le Flash force Thonon à courir après le score, cela obligera Larry Legault et son staff à changer d’approche. Il sera plus compliqué de mettre en place la plan de jeu initial, et notamment d’installer ce jeu au sol si important pour les Black Panthers. Cela forcera ainsi Thonon à prendre plus de risques offensivement, notamment dans les airs, et donc à s’exposer à des erreurs. Et on l’a vu pendant toute la saison et encore en demi-finale, le Flash sait très bien en profiter.

Les duels à suivre

De nombreux duels passionnants seront à suivre durant cette finale, avec notamment de belles oppositions de style en attaque. Au poste de quarterback, nous aurons ainsi un duel entre le bras de Conor Miller et la gestion de Brett Hunchak. Et au poste de running-back, la fluidité de Jason Bofunda sera opposée à la puissance de Nicolas Khandar.

Quarterbacks : Conor Miller vs Brett Hunchak

QB numéro 1 du Flash, Conor Miller a terminé la saison assez loin des leaders au niveau statistiques, mais il a beaucoup moins joué. La domination constante du Flash a permis à l’équipe de beaucoup tourner, et Nicholas Simoneau en a profité pour notamment donner du temps de jeu au jeune quarterback international français Leo Cremades. De son côté, Miller a terminé la saison avec 1 422 yards et 18 touchdowns (pour seulement 2 interceptions), le tout en seulement 140 passes tentées. Bien protégé par sa ligne offensive, le QB américain a pu montrer qu’il était l’un des meilleurs pur passeur du championnat, avec notamment la capacité de faire la différence sur des passes longues.

En face, la canadien Brett Hunchak présente un style différent, beaucoup moins spectaculaire et plus dans la gestion. Souvent bien aidé par le jeu au sol, il assure le coup en faisant avancer son équipe sur des passes courtes et intermédiaires. Une chose qu’il fait à merveille puisqu’il n’a pas lancé une seule interception durant la saison régulière (pour 24 touchdowns). Son bras est moins impressionnant, mais s’il est mis dans de bonnes conditions, il distribuera le jeu et fera bouger les chaînes.

Running-backs : Jason Bofunda vs Nicolas Khandar

Nommé parmi les finalistes pour le trophée de MVP, Jason Bofunda est le leader sur le backfield du Flash, même si le travail est partagé avec François Pion et Guillaume Buquet car La Courneuve aime varier les plaisirs. Mais Bofunda est le plus efficace, puisqu’il a terminé numéro 2 en yards (672) durant la saison régulière, en seulement 82 courses… Il affiche ainsi une moyenne assez impressionnante de 8.2 yards gagnés par course, signe d’une superbe vision du jeu et d’une capacité certaine à exploiter les brèches qui s’ouvrent. Il est également un excellent finisseur, puisqu’il a fini leader du championnat avec ses 11 touchdowns au sol.

Chez les Black Panthers, Nicolas Khandar est le RB qui a terminé leader de son équipe en yards (585) comme en touchdowns (9) pendant la saison régulière. Il s’illustre avec sa puissance, qui le rend difficile à arrêter, et par des « cuts » parfois dévastateurs. Khandar est ainsi capable de transformer des actions mal embarquées en gains de yards. Il forme aussi un beau duo avec le RB américain Akiva Wedge, qui présente un profil compact avec des appuis de feu.

Les leaders statistiques

PassesConor MillerFlash56.4%, 1 422 yards, 18 TD – 2 INT
Brett HunchakBlack Panthers59.6%, 1 524 yards, 24 TD – 0 INT
CoursesJason BofundaFlash82 courses, 672 yards, 11 TD
Nicolas KhandarBlack Panthers78 courses, 585 yards, 9 TD
RéceptionsStephane FortesFlash28 réceptions, 631 yards, 12 TD
Felix DurandBlack Panthers14 réceptions, 344 yards, 5 TD
PlaquagesAnge-Adrien KamganFlash28.5 plaquages
Benjamin MulindahabiBlack Panthers53.5 plaquages
SacksAnge-Adrien KamganFlash7 sacks
Paulo AndradeBlack Panthers3 sacks
InterceptionsWadjihe Said / Junior Smith / Maxime RogerFlash2 interceptions
Benjamin Mulindahabi / Guillaume Rolle / Kristof Szakacs / Adel BafdileBlack Panthers2

Article suivant

Share This