VALENTIN GNAHOUA ET LES TIGER-CATS D’HAMILTON DISPUTERONT LA GREY CUP À DOMICILE

11 Déc 2021 | Football Américain

Dimanche dernier, les Tiger-Cats d’Hamilton se sont imposés 27-19 face aux Toronto Argonauts lors de la finale de la conférence Est. La lutte fratricide a donc vu Valentin Gnahoua (Ticats) barrer la route de ses compatriotes Boris Bede et Asnnel Robo (Argo).

Le Defensive-End français Valentin Gnahoua et son équipe retourneront au Tim Hortons Field pour accueillir la 108ème édition de la Grey Cup, ce 12 décembre à minuit (heure française). Cette finale les opposera aux Winnipeg Blue Bombers. A l’époque, les joueurs de Winnipeg l’avaient emporté dans match à sens unique (ndlr : Grey Cup 107 à Calgary – Winnipeg 33- Hamilton 12). A domicile cette année, l’heure de la revanche a sonné pour les joueurs d’Hamilton. Valentin jouera donc sa deuxième finale canadienne, un des plus grands shows du football américain mondial. Ce sera pour lui une nouvelle opportunité de gagner un premier titre professionnel.

108ème Grey Cup dimanche à minuit – Twitter CFL

retour sur le parcours de Valentin


Valentin est originaire du Mans, ville dans laquelle il a débuté le football américain au sein du club FFFA des Caïmans 72. En 2011, il est appelé pour participer à la détection des joueurs Équipe de France U19. Après avoir réalisé de belles performances, Valentin est sélectionné en 2012 pour défendre les couleurs françaises lors de la Coupe du Monde à Austin (Texas). Il est ensuite appelé en l’Équipe de France A. La France dispute alors le Championnat d’Europe 2014 en Autriche et le defensive-end ramène la médaille de bronze avec ses coéquipiers.

En 2016, Valentin Gnahoua part au Canada et joue une saison de football universitaire pour les Redmen de McGill. Il y évolue avec son ancien coéquipier des Caïmans 72, Benjamin Plu (ex BC Lions en CFL et néo-Dragons de Barcelone en ELF). Durant cette saison Valentin affiche de belles statistiques, les coachs remarquent son talent.

De retour en France, le joueur tricolore participe au CFL Global Combine 2019.  Il est alors choisi par les Tiger-Cats d’Hamilton. Une nouvelle aventure commence avec un statut de joueur choisi en très haute position à la draft à assumer.


Hier, joueur débutant aux Caïmans 72 du Mans, aujourd’hui professionnel en CFL à la veille de sa deuxième finale, Valentin nous a accordé quelques mots sur sa saison, sa franchise et ses ambitions.

Valentin Gnahoua – Hamilton Tiger-Cats CFL- Couverture de “Grounds

“C’est l’heure de notre revanche et nous allons nous donner à 300% pour être sacré champions, à la maison”

Valentin Gnahoua sur la Grey Cup face aux Winnipeg Blue Bombers

Bonjour Valentin, quel est ton ressenti sur cette saison ?

Valentin : “ Bonjour. Cette saison a été l’une des plus compliquées auxquelles j’ai participé. Premièrement, la situation sanitaire a été un énorme frein dès mon départ pour le training camp des Tiger-Cats. Je n’ai pas pu arriver à temps pour débuter le camp à cause des restrictions sanitaires. J’ai passé deux semaines à Istanbul et une autre en quarantaine à Hamilton avant de pouvoir débuter les entraînements. J’ai donc raté 80% du training camp, ce qui correspond à cinq jours d’entraînement au lieu de 25… Par conséquent, les coachs m’ont placé en practice squad pour le premier match de la saison. Deuxièmement, les blessures ont rapidement  joué un rôle dans ma progression. Lors de mon premier match, en week 2, je me fais un claquage aux ischios-jambiers. J’ai donc joué toute la saison avec cette blessure. Cette deuxième année avec les Tiger-Cats était censée être celle durant laquelle j’allais prouver ma valeur et confirmer ma place de titulaire. J’ai senti que je n’avais pas joué à mon niveau. Ça a été une année compliquée pour moi. Cependant, tout n’est pas à jeter cette saison car j’ai réussi à m’illustrer durant le premier match de playoffs”

Tu as évolué à une nouvelle position cette saison, comment s’est passée cette transition ?

Valentin : ”  Effectivement je n’ai pas du tout joué à mon poste. Ce sport, à ce niveau là, ça reste du business… dans lequel tu évolues à la position correspondant au besoin de l’équipe et ce même si ce n’est pas ton poste de prédilection ! Je suis passé de Defensive-End à Special Team Player. Durant la saison, à cette position, j’ai fait les bons choix, les bons jeux et je fais rapidement partie des meilleurs joueurs à mon poste. J’ai d’ailleurs été élu meilleur joueur de spécial team lors de ce premier match de playoffs. La transition s’est donc bien passée.”

D’un point de vue de l’équipe, qu’as tu pensé de la saison ?

Valentin : ” Cette saison a été très compliquée pour tout le monde. Après deux ans sans football, c’est très dur de revenir à 100%. Nous avons eu beaucoup de blessés en début de saison. Tout cela s’est fait ressentir sur nos performances. La saison dernière nous avions un bilan de 15 victoires et 2 défaites alors que celle-ci notre bilan est de 7 victoires et 6 défaites (en saison régulière).”

C’est ta deuxième finale en deux saisons, quelles sont tes ambitions ?

Valentin : Oui deux finales en deux saisons c’est quelque chose d’exceptionnel ! Mon ambition unique et primaire : que l’équipe l’emporte bien sûr ! Je ne pense pas jouer ce match. Un de mes coéquipiers s’est blessé, les coachs ont donc décidé de changer la rotation de l’équipe. À ce niveau ce sport est un business et on ne va pas prendre le risque de faire jouer quelqu’un de blessé. Mais je suis de tout cœur avec mon équipe et je sais que mes coéquipiers vont tout faire pour être champions.”

Est-ce que le fait de jouer la Grey Cup à domicile apportera un plus à l’équipe ?

Valentin : ” Jouer une finale à domicile apporte énormément à l’équipe hôte ! Il faut savoir qu’au Canada il y a trois villes où il n’y a que le football américain comme sport majeur : Winnipeg, Saskatoon et Hamilton. Donc à Hamilton les joueurs de football américain sont des stars. L’engouement dans notre ville est incroyable. Je te laisse imaginer l’ambiance qu’il va avoir lorsque tu sais que ta ville accueille la Grey Cup. Ça va être fou ! Toute cette énergie nous allons le ressentir sur le terrain. Le public et les fans seront derrière nous. Je dirai même plus, toute la ville sera avec nous pendant ce match !”

Qu’est-ce qui pour toi fera la différence dans le match à venir ?

Valentin : ” Comme nous l’a dit notre head coach : “Si on veut gagner ce match nous devons jouer à notre niveau.” Nous allons devoir être irréprochables et jouer notre meilleur football. Les Blue Bombers sont nos rivaux, ils nous ont battus la dernière fois. C’est l’heure de prendre notre revanche et nous allons nous donner à 300% pour être sacrés champions à la maison. Nous les avions sous-estimés lors de notre précédente confrontation. Nous n’allons pas répéter la même erreur. On a la rage de vaincre et nous avons toutes nos chances de l’emporter !”

Share This