À LA RENCONTRE DE CAMILLE THOUARY, QUARTERBACK EN ÉQUIPE DE FRANCE DE FLAG FOOTBALL (ET DE FOOTBALL AMÉRICAIN !)

13 Juin 2022 | Flag

A l’âge de 13 ans, Camille découvre le Flag Football chez les Molossed’Asnières-sur-Seine. Par la suite, et dès que les règlements l’y ont autorisé, il s’est dirigé vers le Football Américain. Il ouvre les portes de l’Équipe de France de Football Américain en 2019 pour les matchs pour la campagne d’automne contre la République-Tchèque et la Serbie.

Très bon joueur de Flag, il est resté un grand adepte du « cinq contre cinq sans équipement ». Il décide de se rendre disponible pour la sélection qui se rend à Jérusalem pour les Championnats du Monde en 2021. Il devient le Quarterback titulaire de l’équipe masculine.

Thouary conforte sa place cette année et partira cet été défendre les couleurs tricolores à Birmingham en Alabama (USA). Découvrez son parcours et son état d’esprit à moins d’un mois des World Games !

Bonjour Camille, peux-tu nous raconter comment tu as découvert le Football Américain/Flag Football ?

“Bonjour, j’ai découvert l’univers du Football Américain aux côtés de mon frère avec le manga “Eyeshield 21” et c’est grâce à lui que nous avons acheté un ballon pour tester nos passes. J’ai vraiment bien accroché, je me suis ensuite renseigné pour intégrer un club proche de chez moi et j’ai rejoint les Molosses d’Asnières-sur-Seine en 2011. Je voulais directement jouer au Football Américain mais étant trop jeune à l’époque, j’ai commencé par le Flag Football. Je débute le Football Américain l’année suivante mais sans jamais arrêter de joueur au Flag. Et encore aujourd’hui, je pratique les deux disciplines ! Je suis tout particulièrement fier d’être champion de France de Flag Football cette année, avec les Molosses !”

source : Site Molosses d’Asnières-sur-Seine

Peux-tu nous raconter ton parcours en Equipe de France ?

“J’ai d’abord été sélectionné en Équipe de France de Football Américain en 2019 pour le match France – Serbie. Je n’ai malheureusement pas pu participer aux deux suivants : France – Italie et France – Finlande. Pour parler de la sélection de Flag Football, j’ai tenté ma chance en 2019 (ndlr : Championnats d’Europe) mais je n’ai malheureusement pas été retenu. J’ai donc joué pour la première fois en Équipe de France l’année dernière, pour les Championnats du Monde à Jérusalem.”

Tu alternes actuellement entre Football Américain et Flag Football, comptes-tu continuer ou te concentrer sur une seule discipline ?

“J’ai effectivement toujours pratiqué les deux. Jusqu’à présent, je m’investissais de façon plus sérieuse dans le Football Américain. Mais ces dernières années, les opportunités et les enjeux se faisant de plus en plus nombreux dans le Flag Football – les World Games, peut-être les Jeux Olympiques en 2028, je m’implique et m’oriente davantage vers ce dernier. Même si je ne compte absolument pas abandonner le Football Américain !”

Peux-tu nous expliquer comment gères ton quotidien de professeur des écoles et d’athlète de haut-niveau ?

“Depuis janvier, je travaille avec Arnaud Vidaller – coach sportif – pour me préparer au mieux physiquement. J’ai essayé d’être assidu lors de mes entrainements quotidiens au club et j’ai fait davantage de compétitions de Flag Football, notamment à l’étranger, pour diversifier les adversaires et les niveaux de jeu. Je me suis aussi penché sur un peu de préparation mentale.”

Quel est ton état d’esprit à moins d’un mois de la compétition ?

“Depuis que nous avons décroché notre place pour les World Games, je me dis que nous avons vraiment le niveau pour jouer les huit meilleures équipes du Monde les yeux dans les yeux. Je suis persuadé que nous avons les ressources pour aller chercher une médaille et ça me motive énormément ! Je me sens très impliqué depuis les Championnats du Monde, je veux performer au mieux et toujours prouver plus. Au sein de l’équipe, nous avons de bons guerriers avec la mentalité qu’il faut : l’objectif premier, c’est de gagner !”

Quel sera, selon toi, l’impact des World Games sur le développement du Flag Football en France ?

“La communication qui se fait autour, la diffusion de l’événement sur l’équipe 21 et l’organisation connue me fait prendre conscience que la Flag prend un step. Je suis content de me dire que notre sport aura plus de visibilité et que nous allons attirer plus de monde.”

Share This