LIGUE DES NATIONS : L’ÉQUIPE DE FRANCE VICTORIEUSE EN HONGRIE

5 Nov 2022 | Equipes de France, Football Américain

Ce samedi 05 novembre se jouait pour la France le dernier match de la campagne 2022 de la Ligue des Nations Européennes IFAF. Un mois après la rencontre contre l’Autriche et une défaite pour nos Bleus, la délégation Française s’est retrouvée sur la pelouse du Budapest Rugby Center afin d’affronter une sélection hongroise elle-même précédemment vaincue par les Autrichiens.

Une dure bataille s’annonçait donc dès le départ pour chaque équipe, prête à en découdre pour s’imposer et conserver sa place dans la poule A de la Ligue. C’est pourtant avec une certaine humilité que nos Français entament la rencontre en attaque après le toss. On les sent immédiatement présents et concentrés malgré un public local particulièrement animé, avec plus de 3000 supporters hongrois présents. Les premiers drives, tant offensifs que défensifs, témoignent d’une application particulière. Celle-ci est confortée par une ouverture de bal sur une passe longue complétée du WR #15 S. FORTES, avec qui le QB #16 L. CREMADES réussira à bien connecter au fil des drives.

Même si ce sont les locaux qui ouvrent le score en 2e quart temps sur un Safety, les Français ne se laissent pas déstabiliser par ce contretemps, ni par les passes non complétées ou le sack du QB. Qu’à cela ne tienne : en 3e et 20, le RB #23 N. KHANDAR profite des couloirs ouverts par ses coéquipiers pour s’envoler par l’extérieur, jusqu’à la Endzone. Touchdown non transformé qui replace les visiteurs en tête du score à quelques jeux du coup de sifflet pour la mi-temps.


À noter les belles percées opérées tout au long de la rencontre par les RB #23 N. KHANDAR et #32 P. PASQUALINI. Des courses de plusieurs dizaines de yards qui n’auraient pas été possibles sans le travail incroyable des bloqueurs, et en particulier de la ligne offensive. « Il faut bien comprendre que nous sommes une famille dans la famille, confiera à l’issue du match le OL #74 S. JALLIER, avec l’approbation de ses coéquipiers. Depuis le stage de septembre, nous faisons tout ensemble. Nous sommes un groupe soudé et nous travaillons dur, et sur le terrain nous réussissons ensemble. »

*

La reprise au 3e quart-temps sera marquée par un gros travail collectif de la Défense, notamment sur les countain et les gap control, qui seront déterminants pour freiner l’avancée des Hongrois. Chez eux, le jeu aérien sera le plus productif, avec un certain nombre de passes complétées sur leur #36 sans que la défense ne lui permette de s’envoler réellement.
Une défense qui passera à côté de plusieurs interceptions, tout en étant suffisamment patiente et appliquée pour ne pas donner de gros jeux, même quand les Hongrois tentent des diversions. Le score témoigne de ces efforts puisqu’aucun TD n’a été encaissé.


En début de 4e quart temps l’attaque française monopolise le ballon, en faisant davantage de jeu aérien qui produira quelques jolies passes complétées, puis un field goal réussi qui porte alors le score à 02-09. On saluera la détermination des Magyars qui continueront de fournir de gros efforts pour tenter de remonter au score.
Quand au terme d’un excellent drive de leur part, et alors que sont sifflées les deux dernières minutes, le défenseur français #21 K. FORTES intercepte la balle pour la remonter sur plusieurs dizaines de yards, les visiteurs savent qu’ils sont aux portes de la victoire. Non contents de cela, ils produisent encore plusieurs belles courses qui ne seront pas concrétisées par un touchdown dans les dernières secondes.


Lorsque l’arbitre principal siffle la fin du match sur le score de 02 à 09, une vague de joie parcours l’ensemble de la délégation, et sans nul doute, tous les spectateurs qui ont soutenu l’Equipe de France à distance grâce à la diffusion du match en direct. Félicitations à nos athlètes et à l’ensemble des encadrants et membres de l’organisation impliqués dans cette campagne 2022, dont les efforts collectifs auront porté leurs fruits et permis de se maintenir en poule A pour cette année encore.


Il faudra continuer à travailler dur pour préparer les prochaines échéances et démontrer que la France a toute sa place dans cette poule. Un objectif confirmé par l’entraineur en chef, J.P. DINGLOR : « Nous sommes bien sûr satisfaits de la victoire tout en sachant que nous avons besoin de continuité. Il va falloir garder le même groupe pour continuer à faire progresser cette Equipe de France qui a un fort potentiel et besoin de temps pour se perfectionner ».
Rendez-vous à l’automne prochain pour la campagne 2023. D’ici-là, nous souhaitons une excellente saison à l’ensemble des athlètes dans leurs clubs respectifs.

Article suivant

Share This