TIGERS CHEERLEADING, UNE PASSION PARTAGEE !

24 Mai 2022 | Cheerleading

La grande finale du Championnat de France de Cheerleading approche à grands pas, elle verra ses meilleures équipes se retrouver au Palais des Sports Pierre Coulon de Vichy le Dimanche 05 Juin 2022.

Pour ce faire, nous avons souhaité vous proposer une série de portraits afin de vous montrer la relation particulière que les athlètes entretiennent avec leur coach.

C’est avec Elodie Mommessin et Mélina Akhenak, toutes deux faisant partie du club des Tigers et accompagnées par Marion Crochet, que nous allons débuter les portraits. 

Cela fait maintenant neuf ans qu’Elodie Mommessin a découvert le Cheerleading. Quant à Mélina, elle a débuté en septembre 2011 en même temps que sa coach: Marion Crochet.

Bonjour Elodie et Mélina, vous rentrez des Championnats du Monde, que pouvez-vous nous dire concernant cette expérience ?

Elodie Mommessin

“C’est la troisième fois que je participe aux Championnats du Monde, comme à chaque fois, on en prend plein les yeux. Représenter les couleurs de la France est un réel honneur. Ce sont des valeurs que mes parents, anciens sportifs, m’ont inculqué depuis toute petite.

Lors de ma prestation sur le praticable, je rends honneur à toutes les personnes qui sont derrière moi depuis tout ce temps, à Marion ma coach qui m’a suivi depuis toutes ces années, à mon club de cœur les Tigers et à tous les Cheerleaders français.”

Mélina Akhenak

“Je rentre des Championnats du Monde et ça a été une sensation exceptionnelle de pouvoir représenter la France, c’est un accomplissement dans ma carrière de Cheerleader. La petite boule à l’estomac avant de rentrer sur le praticable ! C’était la troisième fois que je participais aux “Monde”. La première fois, c’était avec la Team France dans l’équipe COED, et là seconde, avec le club des Tigers. Cette année, j’étais très fière de faire partie de la première équipe All Girl de l’histoire.”

La finale des Championnats de France approche, quel est votre état d’esprit concernant celle-ci ?

Elodie Mommessin

“Je participe aux Championnats de France avec l’équipe des Tigers, le rythme des entraînements a été un peu plus difficile depuis que nous sommes rentrés des Championnats du Monde. Mais on se remotive un maximum et on se tient prêt, on travaille tous les week-ends pour montrer de quoi on est capable. Ça reste les Championnats, il ne faut pas être trop confiant non plus. En Cheerleading, il faut toujours se dire qu’il y a une marge d’erreur. Pour notre club, les Championnats de France marquent le point d’honneur de fin de saison ! L’important est de profiter, de donner le meilleur de nous-mêmes et de clôturer l’année avec plein de beaux souvenirs.”

Mélina Akhenak

“Les Championnats de France approchent à grands pas, le stress commence à monter, mais on essaye de tout mettre en œuvre au sein du club pour se montrer à la hauteur. Beaucoup d’athlètes étaient présents aux Championnats du Monde, ce qui nous a fait prendre un petit peu de retard dans les entraînements. Marion nous a accompagnés à Orlando, elle n’était donc pas présente pour continuer d’entraîner l’équipe qui est restée en France. En tout cas, nous sommes revenus en force et nous ferons le maximum pour que tout se passe au mieux.”

Marion vous suit depuis maintenant plusieurs années, quelle est votre relation avec elle ?

Elodie Mommessin

“Marion est devenue, pour beaucoup d’athlètes et notamment pour moi, une deuxième maman ! Je passe des heures et des heures avec elle, de temps en temps je passe plus de temps avec elle qu’avec mes propres parents. C’est un réel modèle pour moi, c’est une personne qui m’a inculqué des valeurs incroyables tout au long de nos neuf ans de travail ensemble. C’est une personne qui a fait de moi qui je suis aujourd’hui. Elle m’a permis de me faire apprécier dans le monde du cheerleading, j’ai été élue trois fois “capitaine” de la Sélection Nationale. C’est elle, qui a vu en moi le potentiel et qui a fait en sorte que j’en sois là aujourd’hui. Lorsque je fais mes compétitions, c’est aussi pour elle car elle travaille des heures et des heures pour nous emmener au plus haut. C’est une vraie relation athlète – coach et qui s’amplifie chaque année. Je ne sais comment la remercier pour tout ce qu’elle a fait et fait pour moi.”

Mélina Akhenak

“Marion représente beaucoup pour moi, elle est plus qu’une simple coach. Depuis mes 13 ans Marion m’accompagne chaque week-end, elle m’a donné toutes les clés dans ma vie pour pouvoir me battre et avancer. Le Cheerleading m’a vraiment permis d’être qui je suis aujourd’hui que se soit personnellement ou professionnellement parlant et ça je le dois en grande partie grâce à Marion.”

Pour finir, nous nous sommes adressés à Marion Crochet, comment as-tu découvert le Cheerleading ?

“En 2011, ma fille de 7 ans à l’époque, a souhaité s’inscrire dans un club de Cheerleading. J’ai eu la chance de rencontrer Karen Cappiello, créatrice du club Girondin. Venant du monde du fitness et de la danse, c’est en donnant des conseils sur une pirouette dans ce club que Karen m’a fait confiance et m’a demandé de devenir préparateur physique pour des “Cheer”. N’ayant jamais pratiqué le cheerleading, j’ai dû travailler intensément pour apprendre les clés de ce sport.

Marion, que peux-tu nous dire sur ta relation avec tes athlètes ?

“Le lien avec ses athlètes est primordial. Je suis en admiration depuis toutes ces années devant leur courage et leur investissement. Grâce à notre façon de vivre notre sport, nous apprenons le partage, l’écoute, la volonté, la persévérance, l’amour, le pardon, le respect, la loyauté, l’acceptation… la vie. J’ai la chance d’avoir des athlètes fidèles et respectueux depuis de longues années.

Mes athlètes sont ma fierté, mon leitmotiv, leur état d’esprit guide mes actions. Sans eux, sans la découverte de ce sport, je ne serais pas qui je suis aujourd’hui. Il n’y a pas de “moi, entraîneur” mais de “nous, Tigers”.

Elodie MOMMESSIN et Mélina AKHENAK – Championnat du Monde 2022 à Orlando

Share This