26e CASQUE DE DIAMANT : LE FLASH VA CHERCHER UN 12e TITRE

10 Juil 2022 | casque de diamant, Football Américain

Ce samedi 09 juillet avait lieu la finale D1 du Championnat de France de Football Américain. Le choc des titans pour clore cette saison de reprise, et un affrontement très attendu entre les deux équipes familières du diamant. D’un côté le Flash de La Courneuve et son palmarès déjà long, et d’un autre les tenants du titre, les Black Panthers de Thonon-les-Bains, qui, après un premier match de remise en jambe difficile, n’ont pas desserré les crocs pour le reste de la saison et n’ont plus concédé aucune défaite. Pas même contre leur adversaire du jour lors du dernier match de saison régulière, où ils étaient allés chercher une victoire à domicile.

Les tribunes se sont remplies au fil de l’après-midi, et à 18h c’est un stade vibrant qui a accueilli les deux équipes. Les supporters ont retenu leur souffle pendant près de 3h devant le spectacle haut en couleurs et rebondissements que nous ont offert les finalistes, avec une bataille sans merci jusqu’à la dernière seconde du chrono.

Retour sur une rencontre qui a tenu toutes ses promesses.

Une première mi-temps équilibrée

Le Flash gagne le toss et décide d’ouvrir le bal, départ sur ses 20 yards. Une première action à la passe semble annoncer la couleur du match : après feinte de course du QB #18 Conor MILLER, celui-ci envoie une passe immédiatement complétée : le receveur s’envole jusque sur les 20 yards adverses.

Malheureusement ce qui était le début d’un drive éblouissant ne se concrétise pas et le Flash doit rendre la balle à l’adversaire après sa 4e tentative infructueuse.

Thonon reproduit le même tableau, avec une superbe réception du #10 Félix DURAND qui sort sur les 20 yards côté Flash. Hélas, les BP sont mis en difficulté par un sack les faisant reculer d’une bonne dizaine de yards et ne réussiront pas le field goal de la 4e tentative.

La Courneuve reprend la balle pour la monopoliser un peu plus longtemps, grâce à un enchainement réussi de passes sur le #87 Ryan SMITH et courses du #33 Jason BOFUNDA, à qui la ligne offensive ouvrira de jolis gaps tout au long du match. Cela ne suffira pas à atteindre la end zone, et Thonon tente de répondre avec les mêmes prouesses à la course avec des percées de leur porteur, mais se fera intercepter en 4e tentative. Le DB #44 Davidson LAROCHEL du Flash s’empare du ballon et file jusqu’au touchdown.

Transformation réussie, 07-00 pour les jaunes et noirs.

Cette action redonne un coup de fouet aux Black Panthers qui enchainent ensuite de belles courses, avec une motion du RB #20 Lucas DAVOINE qui créé de la confusion et lui permet de parcourir 30 yards, tandis que le RB #6 Nicolas KHANDAR est tellement décidé à avancer que les adversaires s’y mettent à trois pour l’arrêter. Cela ne suffira pas à répondre au Flash par un TD, et les BP doivent se contenter d’un field goal qui ouvre leur score en début de 2e quart temps.

Les deux équipes continuent de se répondre coup pour coup jusqu’à la mi-temps, avec un gros travail des lignes défensives : en attestent les sacks des deux QB, un par le #9 BP Dorian PIN, l’autre par le #74 Flash Olivier GYAN.

Si le score est toujours de 07 à 03 à la mi-temps, il est indéniable que cette domination du Flash est loin d’être acquise, et que la suite du match peut apporter de belles surprises.

Crédit photo : Antoine Buche

Tout se joue au 3e Quart Temps

Retour sur le terrain, les Black ont la possession et s’imposent par une longue course de leur RB #20 qui les tire jusqu’aux 5 yards adverses. Une course au centre et une passe complétée plus tard, c’est la consécration : premier TD pour les savoyards, qui leur permet de reprendre la tête, 07 à 10.

Le répit sera bref. Piquée au vif, l’attaque du Flash entend bien réparer cet affront et assoir sa domination. Entre les courses plein centre du #6 et les passes complétées sur le #87, avec en point d’orgue des magnifiques envolées extérieures du #33, l’escouade offensive impose un rythme endiablé dans un drive qui s’inscrit sans conteste comme le temps fort de ce match. À noter l’excellent travail de la ligne offensive sans qui les courses ne produiraient rien. Même si la défense BP est au rendez-vous sur certaines actions, elle ne suffit pas à arrêter la machine du Flash lancée à plein régime.

Quelques minutes plus tard, nouveau touchdown sur une course du #33 Jason BOFUNDA qui se faufile jusqu’à la endzone. TD transformé, score 14 à 10.

Crédit photo : Diane event photography

4e quart temps : le bras de fer physique

Coup dur pour les Black Panthers qui pourtant continuent de se battre passionnément, même si on sent bien que, dans ce dernier quart temps, l’ensemble des joueurs sur le terrain connait une baisse de régime et les blessures en fin d’actions se multiplient.

À ce jeu physique que seule l’équipe la plus endurante peut remporter, le Flash finit par s’imposer. Des courses qui mangent le chrono, une interception malgré une jolie relance du #5 BP Rémi BERTELLIN, sans parler de la reverse qui a laissé de marbre l’escouade défensive parisienne : rigueur et implication physique auront raison de l’adversaire.

Les lignes offensives et défensives continuent de faire un travail extraordinaire pour ne rien lâcher jusqu’au coup de sifflet final. Ce sont réellement elles qui auront imposé le rythme du match, tant avec des passes pro interminables et blocks à la course impitoyables côté attaque, qu’une pression harassante et un gap control assidu.

En fin de match et à 2’46 du coup de sifflet final, les Black Panthers, acculés sur leur end zone, tentent le tout pour le tout : au snap, le QB s’échappe avec le ballon… vers le fond du terrain ! Une stratégie surprenante qui accorde un safety (2 points) à leurs adversaires.

Les savoyards repartent donc en kick-off sur le score 16 à 10. Sans surprise, le coup de pied est court et les parisiens s’y étaient évidemment préparés : la balle est jaune, 1’34 à jouer.

Le Flash s’attaque alors au dernier drive offensive de la rencontre. Le #33 Jason BOFUNDA réalise ses dernières prouesses de la journée et sera par ailleurs sacré MVP du match. Bravo à lui et au travail de ses coéquipiers en attaque qui lui ont laissé à de nombreuses reprises tout le loisir de s’échapper vers le fond du terrain.

Il reste 40,6 secondes et l’attaque du Flash tente une dernière course jusqu’à la end zone. Le porteur sera hélas stoppé à 5 yards d’un TD de dernière seconde par le DL #9 Dorian PIN.

Le temps défile et signe la fin du match.

Victoire du Flash de La Courneuve 16 à 10, qui remporte le casque de diamant pour la 12e fois de son histoire. La liesse est de mise pour ces joueurs qui n’ont rien lâché jusqu’à la fin, sachant comme un retournement de situation pouvait vite jouer en leur défaveur, les Black Panthers étant au tournant derrière chaque action. Félicitations aux deux équipes qui nous auront offert un spectacle haletant, et bravo pour leur fair play tout au long du match qui s’est déroulé sans le moindre heurt, permettant à tout le monde, joueurs, arbitres, entraineurs, bénévoles, spectateurs, de profiter pleinement de cette rencontre sportive.

Nous tenons à remercier toute l’équipe des Black Panthers et tous leurs partenaires et bénévoles qui se sont mobilisés ce samedi à Thonon pour rendre cet évènement mémorable pour l’ensemble de la communauté FFFA. Des spectateurs ont fait le déplacement de toute la France pour venir assister au match, et la bonne ambiance était au rendez-vous de part et d’autre du stade.

Merci également à l’équipe d’arbitrage qui a officié pour ce dernier match de la saison : Jean-Yves CARTON (JCA), Pierre CHALIN (JC), Yoann LABROUVE (JM), Loïc LATGER (JCo), Cyril MARCILLY (JL), Juan PEREZ CANTO (AP), Yannick PRUD’HOMME (JCE), Guillaume ROUX (JCh). Le déroulement fluide de la rencontre est également le fruit de leur travail rigoureux que nous saluons.

Cette saison 2022 est désormais clôturée, place à l’intersaison et au repos bien mérité pour tout le monde. En espérant vous retrouver avec toujours autant d’enthousiasme sur les terrains pour la saison prochaine !

Share This